La philosophie des Opéras d’été

Dinard - Les Opéras d'été

 

En prenant leurs quartiers d’été en Bretagne, Frédérique Chauvet et ses artistes ont à cœur d’aller au devant du public afin de lui proposer des spectacles modernes, vivants, sans rien céder de leur intégrité artistique.

 

 

 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphanie d’Oustrac,
marraine des Opéras d’été, formidable artiste qui a débuté aux Opéras d’été

 

 

 

 

 

2019: Pierre le Grand, l'Opéra

Le Tsar Démasqué, infox en 1800

infox en 1800

Voir le trailer

 

 

Le sujet est brûlant d'actualité: il s'agit des fake news! Le Tsar Démasqué, infox en 1800 associe 3 compositeurs des années 1800, français, allemand et italien (Gretry, Lortzing et Donizetti). Dans ce spectacle mosaïque, 5 chanteurs, 9 musiciens et 2 artistes de cirque sont à la recherche du véritable Pjotr. Ils jouent avec 5 langues pour raconter la jeunesse aventureuse du Tsar.
Dans l’esprit des œuvres et du goût du tsar pour le travestissement – qui voyageait incognito en dépit de sa stature de plus de 2m -, nous confions alternativement le rôle à trois chanteurs qui l'interprètent chacun dans une langue différente, française, italienne et allemande. Nous faisons revivre le meilleur de ces partitions, leur donnant un coup de jeune afin qu’elles résonnent pour le public d’aujourd’hui. Deux circassiens, acrobates et jongleurs, replongent les œuvres dans l’origine du genre opéra-comique, celle du spectacle de foire et de tréteaux.

 

 

Infox, propagande, tout est déjà là ! L'Europe entière a fantasmé le personnage. Il faut dire que Pjotr Ier est un personnage visionnaire et extrêmement théâtral. Ses idées sont révolutionnaires: moderniser son pays, sortir son peuple de l’archaïsme en faisant venir en Russie des artisans de toute l’Europe. Mais il nous semble également pétri de contradictions: Monarque éclairé, il usait de méthodes absolutistes ; il aimait vivre simplement mais construisit une ville nouvelle monumentale à laquelle il donna son nom, St Petersbourg. L’ouverture inédite qu’il donna à la Russie sur la mer et le reste du monde, accompagnée de la création d'une flotte impressionnante, se fit dans des conditions terribles: les façades idéales de la cité occultent les drames vécus par les ouvriers qui les ont construit, à l'image du stade de foot au Qatar.
Qui était donc cet homme? Que peut-il nous apprendre sur l’âme Russe ? Et sur les relations actuelles difficiles entre la Russie et l’Occident? Si Pierre le Grand réussit à moderniser la Russie en peu de temps, depuis, son pays est divisé en deux camps: les Russophiles et les pro-Occidentaux. Ce conflit est latent depuis des siècles et nourrit une tension récurrente entre la Russie et l’Europe de l’Ouest. Notre Tsar Démasqué porte un regard aussi ludique que percutant sur les multiples facettes de l’âme russe. On y parle amour et propagande!

Frédérique CHAUVET, direction artistique et musicale
Nynke VAN DEN BERGH, mise en scène
Sanne PUIJK, costumes et scénographie

Varvara TISHINA, soprane
Falco VAN LOON, tenor
Jacques DE FABER, ténor
Pieter HENDRIKS, baryton
Marc PANTUS, baryton basse

Stella GARBE HUEDO, acrobate
Noah SCHILTKNECHT, jongleur

Sara DE VRIES, 1er violon
Paulo CASTRILLO, violon/alto
Clémence LENOËL, violoncelle
Robin DE ZEEUW, contrebasse
Alayne LESLIE, hautbois
Diederik ORNÉE, clarinette
Eva Jansen, BASSON
Anneke VEENHOFF, fortepiano

Le Tsar démasqué au Théâtre Stephan Bouttet

Jeudi 18 juillet, 20h30 : PREMIERE
Vendredi 19 juillet, 20h30
Mardi 23 juillet, 20h30
Jeudi 25 juillet, 20h30

Le Tsar démasqué pour le Jeune Public*

Vendredi 19 juillet, 14h30 Représentation Jeune Public à partir de 6 ans.

Apéritifs musicaux de 18h à 18h30, entrée libre

Samedi 13 juillet, ouverture du festival - rencontre gourmande et musicale avec les chocolats Balthazar
Mercredi 17 juillet : apéritif musical
Jeudi 18 juillet : rencontre gourmande et musicale avec les chocolats Balthazar
Mardi 23 juillet : apéritif musical

Ateliers participatifs de 17h à 17h30 sur la digue, entrée libre

Mercredi 17 juillet : Atelier choeur
Jeudi 18 juillet : Initiation au jonglage

Autres Représentations en Bretagne

Dimanche 14 juillet : mise en espace au Château de la Ballue, Estivales de la Ballue (35)
Dimanche 21 juillet : représentation au Festival Chapelles et Manoirs en Musique, Paimpol (22)
Représentations avec le soutien de Rennes Métropole (35) :
Vendredi 26 juillet : à l’Hôpital Guillaume Régnier de Rennes à 14h
Mercredi 24 juillet : à Pacé devant la Médiathèque à 15h30

 

Billetterie

 

 


 

 

Billetterie

 

 

 

Le Rayonnement des Opéras d'été de Dinard

 

ACIS & GALATÉE, HAENDEL IN LOVE
Coproduction avec Opéra Louise, Fribourg (CH), tournée Néerlandaise 2016

« ...une version délicate et sobre, où le spectateur se sent bien. ...interventions alertes et finement ciselées sous la direction de Frédérique Chauvet. - La Liberté 04/11/2016

« ...Un spectacle à la fois simple et intense... Dans la fosse on découvre en l'orchestre BarokOpera Amsterdam un ensemble de qualité. Tout en assurant les parties de flûte, sa chef Frédérique Chauvet dirige la soirée avec un beau sens de la pulsation: sa lecture est sobre avec beaucoup d'intensité... Le metteur en scène suisse Julien Chavaz a conçu un spectacle intelligent et sensible... Quant aux costumes, ils sont à la fois beaux et pleins d'humour. La direction d'acteurs est très aboutie, subtile et riche de sens. Dans cette oeuvre d'apparence modeste mais qui recèle une concentration d'émotion plus élevée que la plupart des "grands" opéras de Haendel, l'art qu'a Julien Chavaz de faire beaucoup avec peu subjugue. Entre poésie, tendresse et sérénité, cet Acis and Galatea est un petit bijou.
Nicolas Blanmont, Opera Magazine, mars 2017
 

King Arthur de Purcell repris au Théâtre Athénée-Louis Jouvet à Paris, au Bijloke de Gand
et à l'Opéra de Reims

« Vive enjouée et roborative, la production préfère l'allant du théâtre à la poésie musicale ; Si l'on accepte ce parti-pris, l'expérience s'avère plutôt joyeuse !
Le public salue avec enthousiasme chanteurs et instrumentistes, comme on remercierait de bons amis à l'issue d'un repas convivial et détendu. … Force est de reconnaître que l'allant et l'élan de cette troupe joyeuse font souvent mouche.
Humour potache mais jamais vulgaire...ils débordent d'énergie et leur plaisir saute aux yeux. Le metteur en scène, Sybrand van der Werf ne ménage ni leur ardeur ni leur fantaisie et chacun s'en donne à cœur joie !  - La Croix 09/02/14

 

Queen Mary de Purcell, création 2012 au Concertgebouw d’Amsterdam

« …l’auditoire du Concertgebouw d’Amsterdam / leur/ réservait un triomphe … la performance du Barokopera Amsterdam fut saluée par une standing ovation amplement méritée….  - Forum Opera

 

Didon & Enée de Purcell, création  2013 en tournée aux Pays Bas

«  la distribution vocale n’apporte que des satisfactions. A commencer par l’émouvante Didon de Caroline Cartens, qui, malgré une très prochaine maternité, fait preuve d’un bel engagement théâtral et traduit la densité du drame avec son timbre chaud et corsé à la fois. Son Enée, le ténor Joost van Velzen, propose non seulement des moyens intéressants mais également un physique avantageux. La Belinda de Wendy Roobol est brillante tandis que le contre-ténor Jan Kullmann (un Esprit) impressionne par son timbre pur mais projeté d’une manière inhabituellement puissante. Mattijs Hoogendijk et Pieter Hendriks complètent de manière très honorable façon l’équipe vocale.
Déjà signataire de la mise en scène du Roi Arthur précité, le jeune et dynamique Sybrand van der Werf propose, avec trois toiles et deux bouts de ficelle, une lecture vivante et pleine d’imagination du chef d’œuvre de Purcell – preuve que point n’est forcément besoin de gros moyens pour donner vie à une partition. Quant aux musiciens de Barokopera Amsterdam – au nombre de sept, y compris la chef qui joue à plusieurs reprises de la flûte traversière –, ils ont fort bien maîtrisé l’acoustique du théâtre Stephan Bouttet, ancienne chapelle reconvertie en salle de spectacle, avec des tempi fort cohérents et de judicieuses couleurs de continuo.
A l’issue du spectacle, le public n’a pas boudé son plaisir en réservant un chaleureux accueil à l’ensemble de l’équipe artistique. Bref, vivement la seizième édition! Concertonet, 31 07 13


L'Ivrogne Corrigé de Gluck, création 2011 reprise à l'Opéra de Paris Bastille 

« Trop Bien !... Une guerre des sexes dans l’outrance et la bonne humeur où même Lucifer joue sa partition… La mise en scène d’Alain Patiès s’inscrit dans la grande tradition des farces médiévales... Très efficace, pleine de trouvailles... Bref un excellent spectacle, qu’il faut courir voir.
ForumOpera 03/11/12


 

Les productions des Opéras d’été sont créées à Dinard pour rayonner en Bretagne, puis en France et à l'étranger dans petites et grandes salles, et lieux alternatifs.

 

France Musique, France 3 Bretagne, Opéra Magazine, Diapason, Le Monde de la Musique, Les Echos, Le Nouvel Observateur, Opérette Magazine, Concert Classic, Ouest-France, le Télégramme, Armor Magazine, … 

autant de média qui ont souligné l’engouement du plus grand nombre pour la qualité et l’originalité de ces interprétations.

Sans oublier les reportages de FR3 et TV Breizh et la présentation aux nouvelles de 20h de TF1.

 

 

 

 

 


 

Les partenaires
des Opéras d’été

Depuis 1988, la Ville de Dinard a accueilli et soutenu les activités de l’ARMA : d’abord ses dix académies d’été puis, depuis 1999, ses créations de productions qu’elle baptise ‘les Opéras d’été de Dinard’.

Ces évènements ont pu également se développer grâce au soutien annuel et croissant du Conseil Régional de Bretagne et du Conseil Général d’Ille et Vilaine.

En 2002 et 2003, la Caisse des Dépôts et Consignations apporte de plus une contribution importante aux Opéras d’été de Dinard.

Auparavant, ces évènements ont été, selon les années, soutenus financièrement par nombre d’organismes : la DRAC Bretagne, le Conseil Général des Côtes d’Armor, la Fondation France-Telecom, la Spedidam, l’Adami, l’association néerlandaise Barokopera Amsterdam (co-productions),…

Des sponsors locaux ont apporté leur contribution : le cidre Val de Rance, le restaurant Didier Méril, l’hôtel Castelbrac, les cuisines Bulthaup

Enfin, à la couverture de presse des Opéras d’été contribuent en particulier Ouest-France, TV Breizh, France Bleu Armorique, RCF, France Musique et Radio Classique.

 


Intégrale 

 

King Arthur

Purcell

 

Queen Mary (Purcell Gala)

 

Mozart en opéra de chambre

 

Don Juan, 1815

 

Les Opéras-Comiques

 

L'Ivrogne corrigé 

         
         

 

Vacances Bretagne

Festivals Musiques Classiques Bretagne