Le Nozze di Figaro

Plus...

Figaro et Suzanne ont invité le Comte, la Comtesse et Bazile à fêter leurs noces de cristal. Tous sont chanteurs et conteurs de leur propre histoire: ils feuillettent l'album photo de cette «folle journée!». Ce n'est pas par des récitatifs en italien, mais par quelques phrases en français qu'est évoquée chaque péripétie. Ainsi, le public jouit d'une compréhension directe de l'action et l'échange si important entre artistes et spectateurs peut se développer instantanément. L'œuvre devient ainsi abordable pour un public jeune ou néophyte.

 

 

 

Les projections d'images permettent à nos narrateurs de convoquer leurs souvenirs qui prennent alors vie pour le spectateur; ainsi, tout un jeu entre le noir et blanc et la couleur permettra de passer du temps du souvenir à celui de l'action.

La réduction orchestrale pour sept instruments, dans cette perspective, paraît alors comme parfaitement cohérente. A l'intimité du plateau répondra celle de la formation de chambre, jouant sur instruments anciens pour donner à entendre tout l'humour et la fragilité des âmes mises à nues sur scène.



« Retour