Qui sommes-nous ?

Spécialisée dans le répertoire lyrique des 17e, 18e et 19e siècles, Le BarokOpera dirigé par la cheffe Frédérique Chauvet, module ses effectifs en fonction de ses projets, ses publics et ses lieux de représentation. 

Quelques dates

2021

2018

2015

Cette année est marquée par la Première édition très réussie du Dinard BarokOpera Festival. Un nouveau rendez-vous artistique, où le Dinard BarokOpera invite le public à découvrir les créations d'opéras de la compagnie.

Festival Purcell (séries King Arthur, Queen Mary) au Théâtre de l'Athénée Louis
Jouvet à Paris.

Remise à la cheffe d'orchestre Frédérique Chauvet de la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres par le DRAC Bretagne et le Maire de Dinard.

Création du BarokOpera par la cheffe d’orchestre Frédérique Chauvet  en 2015 initie une aventure singulière dans le paysage baroque français. Un voyage entre l’opéra baroque et l’opéra-comique.

Le BarokOpera fait dialoguer
les œuvres et les époques

Reis naar de Maan_foto © Hugo Segers-16-2.jpg

Ce collectif exigeant et créatif a développé une approche originale qui lui permet de déclinerplusieurs versions inédites d’une même œuvre (version de chambre ou d’orchestre, versionfestival ou théâtre, version jeune public, version traduite ou originale, plusieurs rôles pour unmême chanteur, etc.) tout en proposant des mises en scène in progress, s’adaptant à la grandediversité des contextes, des publics et des espaces de diffusion qu’elle investit. La compagnie BarokOpera est friande des genres lyriques hybrides ou mixtes tels la parodie,l’adaptation, le pastiche, le masque, le semi-opéra ou le vaudeville dont elle est l’une des raresspécialistes. Elle se passionne pour Mozart et Purcell ainsi que pour les opéras-comiques français de lacollection exceptionnelle du Théâtre Français de la Haye qu’elle contribue à faire redécouvrir etinterprète avec gourmandise et rigueur. Son expertise en la matière est reconnue aux Pays-Basoù ses créations sont co-produites notamment par le Théâtre Royal de la Haye. Parallèlement, Frédérique Chauvet, directrice artistique de BarokOpera, propose ses propresversions traduites, adaptées ou arrangées d’opéras anciens, allant même jusqu’à créer sespropres pastiches et collages en puisant à plusieurs sources musicales. Ainsi, en 2015, elle créeDon Juan, 1815 autour des adaptations françaises de Don Giovanni par Kalkbrenner (Paris,1805) et Castil-Blaze au Théâtre Royal de La Haye (1815) avant Paris (1821). Musicalement, ses réécritures sont animées par une recherche d’équilibre entre le raffinementchambriste, la plénitude et la variété des coloris orchestraux, et théâtralement, par sa volonté decréer des résonances entre les œuvres et les époques. A la suite d’artistes tels Jos van Immerseel, Ton Koopman, Frans Bruggen ou encore MarcMinkowsky, Frédérique Chauvet et sa compagnie BarokOpera s’inscrivent dans l’esthétique desHistorically informed performances. Elle choisit de jouer exclusivement sur instrumentsd’époque (baroque, classique ou romantique) et s’attache, avec un sens particulier duraffinement et de l’exigence, à redonner à chaque œuvre ses couleurs originales, ou, dans le casd’un arrangement, à s’approcher du monde sonore du compositeur. Quant aux mises en scène, elle les souhaite résolument actuelles, en résonance avec lamusique et les lieux de représentation, ludiques, emplies d’humour, de poésie, volontiersdécalées, allant à l’essentiel et toujours en lien avec la narration. Les semi-opéras de Purcell tel King Arthur, mis en scène dans le « style épique néerlandais» remportent un grand succès. BarokOpera crée également des spectacles lyriques inéditsoù, par des dialogues à bâtons rompus, les chanteurs font revivre les œuvres dans leurcontexte historique, social et politique, ainsi le « Best of » Purcell ou le Queen Mary. S’ils ont assimilé la leçon des baroqueux sur le plan musical, [les artistes] ne pratiquentpas la reconstitution dramaturgique, convaincus que ce genre hybride ne peut vraimentfonctionner qu’en instaurant un dialogue direct avec les spectateurs d’aujourd’hui. Forumopera, Purcell au Concertgebouw d’Amsterdam L’ensemble a remporté un grand succès au Théâtre de l’Athénée de Paris, au ThéâtreImpérial de Compiègne, au Carré Saint-Vincent d’Orléans, au Théâtre d’Arras et au sein denombreux festivals. Il a joué à guichet fermé à l’Opéra de Paris Bastille, de Rennes,d’Avignon, de Reims. A l’étranger, il s’est produit dans les grandes salles telles leConcertgebouw d’Amsterdam, le Théâtre Equilibre de Fribourg et le Bijloke de Gand.

photo pensive_edited.jpg

Direction artistique

Frédérique Chauvet

Flûtiste et cheffe d’orchestre, Frédérique Chauvet s’est spécialisée
dans le répertoire baroque et celui de l’opéra-comique, alliant une
exigence artistique sans failles et une volonté d’être accessible à tous les publics.

 

Elle aime à faire revivre des œuvres dont la musique est magnifique mais la forme à revisiter tels les semi-opéras anglais (The Fairy Queen, King Arthur de Purcell) et les opéras-comiques français (Gluck, Boieldieu, Offenbach, Massé…), retrouvant leur modernité par des mises en scènes novatrices et gagnant au raffinement du jeu sur instruments d’époque.


Cheffe du BarokOpera, elle se produit dans les théâtres et maisons d’opéra (Théâtre de l’Athénée Paris, Opéra de Paris Bastille, Opéra de Reims, d’Avignon, de Rennes, Concertgebouw d’Amsterdam, Bijloke de Gand…). Mais elle aime aussi adapter les productions à tous les lieux et tous les publics. Elle vient de créer le Dinard BarokOpera Festival à l’automne. Frédérique Chauvet est Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres et siège au Conseil Culturel de Bretagne.

 
BOA_Vuurtorenwachter-6.jpg

Nos choix artistiques

La création du BarokOpera par la cheffe d’orchestre Frédérique Chauvet en 2015 initie une aventure singulière dans le paysage baroque français. Un voyage entre l’opéra baroque et l’opéra-comique. Une troupe passionnée et engagée qui redéfinit les contours du collectif avec des productions intimes et accessibles: l'opéra pour tous et toutes.

Celles et ceux qui font
Le BarokOpera 

Patricia Michel

Patricia Michel

Présidente
Administratrice du Théâtre de la Colline, Paris

Sébastien Soriano

Sébastien Soriano

Membre
Directeur général de l’IGN, ancien président de l’ARCEP

Tania Bracq

Tania Bracq

Artiste associée en charge de la médiation culturelle, compagnie Chantefables

Isabelle Ginet

Isabelle Ginet

Membre

Pierre Sliosberg

Pierre Sliosberg

Vice-président - en charge du mécénat
Responsable partenariats Design, Mode et Métiers d’Art de la Ville de Paris

Frédérique Chauvet

Frédérique Chauvet

Directrice artistique
Cheffe d’orchestre, flûtiste

Juliette Bossard

Juliette Bossard

Membre

Dominique Grenier

Dominique Grenier

Secrétaire
Directeur du service partenariats Sacem

Valérie Hue

Valérie Hue

Administratrice

Lucie Moisan

Lucie Moisan

Chargée des réseaux sociaux